fbpx
05 57 67 20 11 contact@sugarfree.fr

Et si vous pouviez profiter d’une micro-forêt à seulement 10 minutes à pied de votre coworking à Bordeaux ? Ce sera bientôt le cas. Le 09 mars, Pierre Hurmic a inauguré le lancement de la première forêt urbaine de la ville. Cet espace vert de 250 m2 s’inscrit dans le projet d’une « reconquête végétale ».

L’équipe vous laisse découvrir le nouveau projet qui anime son quartier.

C’est quoi une micro-forêt ?

De plus en plus de villes créent des espaces qu’elles appellent « micro-forêts« . Cette tendance inspirée du botaniste Japonais Akira Miyawaki, permet de créer de mini écosystèmes au sein même d’un milieu urbain, sur des sols bien souvent fragilisés. L’idée c’est de créer des forêts résilientes en plantant des végétaux qui soient locaux, c’est-à-dire que l’on retrouve naturellement dans les forêts sauvages de la région.

Quels sont les objectifs d’une micro-forêt non domestiquée ?

Hormis l’aspect purement esthétique, la création de micro-forêts est très intéressante pour de multiples raisons, à la fois pour l’environnement et la lutte contre le carbone mais aussi pour le bien-être même des habitants.

  • Lutte contre le réchauffement climatique

À partir de 100 m2 de parc créé, la température sur un rayon de 100 mètres diminue de 1°C. Les micro-forêts ont donc un effet rafraîchissant qui est très utile au sein des environnements urbains. En effet, les arbres créent ce que l’on appelle un microclimat qui lui, fait baisser la température.

  • Accélération du développement faunistique

En France, de nombreuses espèces sont en voie de disparition et les chiffres ne sont pas rassurants. Déjà plus de 75% des insectes volants ont disparus entraînant le déclin de la population des oiseaux, selon une récente étude du Ministère de la Transition écologique.

Les micro-forêts sont donc utiles pour aider au développement de la biodiversité.

  • Action bien-être immédiate

Le microclimat créé profite également aux habitants des alentours puisqu’il améliore la qualité de l’air. En effet, 50% des particules fines sont supprimées grâce aux espèces végétales plantées.

De plus, réduction de la pollution sonore est non négligeable. En effet, la végétation très dense, étouffe une grande partie des nuisances sonores urbaines.

Indirectement, la qualité de vie et donc le bien-être des citadins sont, eux aussi, améliorés.

À quoi ressemblera notre première micro-forêt Bordelaise ?

La première forêt urbaine se situe dans notre quartier, Bordeaux Sud, sur la place à l’angle des rues Billaudel, Fieffé et Francin. Ces 250 m2 d’espace vert viennent remplacer le parking qui se trouvait à l’origine dans ce triangle de bitume. Cet endroit s’appellera désormais « Wangari Muta Maathai en hommage à la « femme qui plantait des arbres », prix Nobel de la paix en 2004 pour sa lutte contre la déforestation au Kenya.

Cet îlot de fraîcheur s’inscrit en fait dans la stratégie de végétalisation de la mairie. Plus d’une dizaine de micro-forêts seront créées afin que chaque Bordelais ait, à moins de dix minutes à pied de chez lui, un espace vert où se ressourcer.

L’objectif, c’est de passer d’une ville plutôt « minérale » à une ville dite « végétale ».

Pierre Hurmic, maire de Bordeaux.

600 plants forestiers constitueront cette forêt urbaine. 25 espèces se mêleront de façon très dense sur cette place (chêne pubescent, sorbier domestique ou encore érable champêtre) afin de constituer un réel écosystème où la biodiversité peut se développer rapidement. Ces espèces ont été choisies à partir d’une forêt calcicole locale, de l’Entre-deux-Mers.

Une micro-forêt à 10 minutes à pied de votre coworking à Bordeaux
Lancement du projet de la première micro-forêt de Bordeaux

La résistance de ces plants a été testée depuis plusieurs années grâce au Jardin Botanique de Bordeaux. La concurrence entre les végétaux choisis les fera grandir plus vite. L’autre avantage, c’est qu’ils ne nécessiteront pas beaucoup d’entretien puisque l’ombre qu’ils produiront permettra de garder l’humidité au sol. Il faudra cependant au moins dix ans pour que la taille des végétaux soit à une hauteur suffisante pour que l’effet « rafraîchissant » puisse être ressenti.

Une micro-forêt à seulement 10 minutes à pied de votre coworking à Bordeaux
Les jeunes plants très résistants choisis pour composer la micro-forêt.

Un projet aux multiples facettes

Ce projet sera par ailleurs, participatif. L’idée c’est d’impliquer les habitants mais aussi les commerçants ou encore les associations en leur proposant des « permis de planter ».

Ils pourront ainsi, s’ils le souhaitent, végétaliser une façade, jardiner sur une place ou encore « casser le bitume » pour y installer un arbre.

Et si avoir une micro-forêt à 10 minutes à pied de votre coworking était l’excuse idéale pour vous lancer dans la pratique du « cowalking » ? L’idée derrière ce concept qui date en fait de l’Antiquité, c’est de profiter d’une courte marche avec une autre personne pour développer son esprit créatif, assouplir les liens ou encore libérer la parole.

Et quoi de mieux que le cadre offert par une micro-forêt pour réaliser cette pause régulière ?

Qu'en pensez-vous ?

Ne passez pas à côté de nos actus !

Ne passez pas à côté de nos actus !

Inscrivez-vous à la newsetter du cowork' pour tout savoir sur les nouveautés, les évènements, afterworks etc

C'est good ! 👍

Partager

Partagez cet article à votre cercle de coworkers ;)