fbpx
05 57 67 20 11 contact@sugarfree.fr

Ça y est le mois d’AoĂ»t est lĂ , et certains membres de la team SugArfree partent se ressourcer (encore faut-il rĂ©ussir Ă  dĂ©crocher). Mais comment dĂ©connecter pendant les vacances ? Selon une rĂ©cente Ă©tude menĂ©e par QAPA, une agence d’intĂ©rim, les Français seraient 71% Ă  rĂ©pondre Ă  leurs e-mails et appels professionnels durant leurs congĂ©s. C’est pourtant une habitude qui dĂ©range plus de la moitiĂ© d’entre-eux.

Les cadres, entrepreneurs ou encore salariĂ©s sous pression, ça n’a rien de nouveau. Ce qui a changĂ© c’est l’hyperconnexion. DĂ©sormais, nos smartphones sont comme greffĂ©s Ă  nos mains. Ainsi, nous sommes constamment joignables et de n’importe oĂč. Il peut donc ĂȘtre difficile de faire la part des choses et la dĂ©connexion semble impossible.

D’oĂč vient ce manque de lĂącher prise ?

Pour certains, cela peut ĂȘtre dĂ» au stress d’avoir une montagne de tĂąches Ă  rĂ©aliser Ă  leur retour. Dans ce cas prĂ©cis, suivre les e-mails et l’avancĂ©e des projets au quotidien peut paraĂźtre rassurant pour ne jamais « perdre le rythme ».

D’autres subissent un phĂ©nomĂšne que l’on appelle « FOMO » pour Fear Of Missing Out. Il s’agit d’un Ă©tat anxieux dĂ» Ă  l’idĂ©e de manquer une nouvelle ou un Ă©vĂšnement important. Ainsi, on se retrouve en incapacitĂ© totale de lĂącher prise.

déconnexion

Cependant, il faut garder en tĂȘte que personne n’est rĂ©ellement indispensable Ă  l’entreprise (au risque d’en dĂ©cevoir certains). En effet, Ă©tant donnĂ© qu’elle est composĂ©e d’une Ă©quipe, certaines tĂąches peuvent ĂȘtre dĂ©lĂ©guĂ©es et le stress relĂąchĂ© durant les congĂ©s.

Pourquoi ne pas dĂ©connecter pendant les vacances c’est mauvais ?

Ça va de soi, si l’on a constamment la tĂȘte dans son boulot pendant les vacances, alors on ne se repose pas. La consĂ©quence directe, c’est l’accumulation de fatigue : un comble !

En effet, une hyperconnexion nuit bien souvent Ă  la qualitĂ© du sommeil. En fait, une bonne nuit doit ĂȘtre prĂ©cĂ©dĂ©e de moments de « repos » qui ne sollicitent pas le cerveau.

Pour aller plus loin, ne jamais dĂ©connecter, c’est prendre le risque de troubler son alimentation. Passer son temps devant des Ă©crans, c’est retarder le sentiment de satiĂ©tĂ© pourtant prĂ©sent mais aussi devenir plus sĂ©dentaire et donc se retrouver confrontĂ© Ă  des problĂšmes d’obĂ©sitĂ©.

En parallÚle, le fait de ne jamais réellement « décrocher » a des répercussions psychologiques. En effet, notre entourage sentira que nous ne sommes pas complÚtement « là », pouvant entraßner des tensions inutiles.

Fatigue mentale, dĂ©clin de motivation, changements d’humeur ou encore stress important… ce sont, lĂ  encore, des exemples de symptĂŽmes Ă©motionnels pouvant ĂȘtre subis.

Finalement, une dĂ©connexion inexistante peut provoquer des symptĂŽmes dits « intellectuels ». En guise d’exemple : la baisse de la performance, de l’inattention ou encore des difficultĂ©s de concentration.

Alors comment fait-on pour décrocher ?

Bon, c’est vrai que « dĂ©crocher« , c’est bien plus facile Ă  dire, qu’Ă  rĂ©aliser dans la pratique. Alors comment s’y prend-on ?

Voici les 10 commandements de SugArfree pour des vacances apaisĂ©es ! đŸ‘‡đŸ»

1- L’avenir tu anticiperas

La clĂ© c’est l’O-R-G-A-N-I-S-A-T-I-O-N. En fait, nos objectifs, nos deadlines et nos projets en cours sont connus. ConcrĂštement, ça signifie que l’on peut anticiper les semaines Ă  venir avec une bonne priorisation des tĂąches.

Chez SugArfree, on se sert du logiciel Asana. C’est un outil de communication trĂšs intĂ©ressant pour suivre chaque projet sans passer par la case e-mails. Chacun peut mettre Ă  jour son avancĂ©e en la notifiant Ă  toute l’Ă©quipe pour qu’elle ait une vision globale. En plus, le logiciel permet de mettre en avant les tĂąches Ă  rĂ©aliser d’urgence ou bien les points sur lesquels ĂȘtre vigileants. Finalement, cet outil permet de collaborer efficacement avec son Ă©quipe et donc de dĂ©lĂ©guer facilement ses tĂąches lors des congĂ©s.

priorisation des tĂąches
Asana

Si personne d’autre ne peut traiter certaines tĂąches, la meilleure façon d’anticiper c’est de prĂ©venir les parties prenantes (internes et/ou externes Ă  l’entreprise) en rĂ©digeant un e-mail d’absence.

2- Confiance tu auras

En fait, pour partir sereinement, il faut avoir confiance en son Ă©quipe. Et elle doit faire partie de la culture de l’entreprise dĂšs le dĂ©part. Ainsi, celui qui part en congĂ©s saura qu’il peut compter sur l’autonomie de son Ă©quipe pour mener Ă  bien les missions demandĂ©es en son absence.

3- Discipliné tu seras

MĂȘme si tout est anticipĂ© grĂące Ă  la priorisation des tĂąches, ça n’aura aucun effet sur la dĂ©connexion sans un peu de discipline… SacrĂ© paradoxe !

Pas de panique, ĂȘtre disciplinĂ© ne demandera pas grand effort. Il s’agit en fait de suspendre toutes les notifications professionnelles (Slack, Asana ou encore WhatsApp). C’est l’unique moyen pour Ă©viter de recevoir et de lire des informations liĂ©es au travail.

En fait, vous ne devriez rĂ©pondre qu’en cas d’urgence. L’idĂ©e, c’est de stopper la synchronisation de ses e-mails professionnels. Et pour rassurer l’Ă©quipe, vous pouvez dĂ©finir en amont des temps sur lesquels vous ĂȘtes exceptionnellement joignables.

Enfin, la discipline passe aussi par la mise en place de temps sans Ă©cran, de « detox digitale ». On peut facilement entraĂźner notre entourage Ă  le faire pour encore plus d’efficacitĂ© et profiter pleinement ensemble.

4- La déformation professionnelle tu éviteras

On vous voit venir ceux qui veulent contrĂŽler leurs vacances de la mĂȘme façon que leur vie pro… Non ce n’est pas nĂ©cessaire de se lever Ă  6h30 tous les matins, non il n’y a pas d’obligation de faire un planning et une to-do list des vacances et non, nul besoin de tout prĂ©voir !

5- Ta soif d’inspiration tu limiteras

Souvent, lorsque l’on adore son travail, on cherche de l’inspiration partout oĂč l’on peut en trouver. Ça peut ĂȘtre dans les podcasts, sur Instagram mais aussi et surtout dans la vraie vie, au dĂ©tour d’une rue sur un panneau ou encore dans un magasin…

Si malgrĂ© tout, l’inspiration vient, ce serait dommage de jeter ces nouvelles idĂ©es : rangez-les dans un carnet ou dans l’application notes de votre tĂ©lĂ©phone et ne les ressortez qu’Ă  votre retour.

6- De la diversité tu chercheras

En vacances, on a souvent tendance Ă  se tourner vers les personnes qui nous ressemblent. Autrement dit, si l’on est entrepreneur et que l’on rencontre un autre entrepreneur passionnĂ© par son travail, naturellement, la conversation dĂ©viera vers le professionnel.

similitudes

Alors mĂȘme dans les rencontres, il est intĂ©ressant de se tourner vers ceux qui ne nous ressemblent pas, qui nous feront parler d’autres choses que de notre boite et qui nous feront nous sentir (rĂ©ellement) en vacances.

7- La 5G tu fuiras

L’hĂŽtel n’a pas une wifi plus rapide que l’Ă©clair et votre smartphone ne capte pas la 5G ? C’est l’opportunitĂ© Ă  saisir pour rĂ©ellement dĂ©connecter pendant les vacances. Alors fuyez toutes les zones hyper connectĂ©es !

8- Grimaldi tu liras

Mais les tentations de travailler, mĂȘme de maniĂšre inconsciente sont partout, mĂȘme dans les livres ! Alors on Ă©vite de prendre la biographie de Steve Jobs avec nous et on la troque contre un roman Ă  la Virginie Grimaldi, bien plus lĂ©ger. Promis, votre cerveau vous remerciera !

9- Le principe de rentabilisation tu oublieras

La logique employĂ©e pendant les vacances devrait ĂȘtre diffĂ©rente de celle empruntĂ©e en entreprise. En fait, il ne s’agit de rentabiliser ses vacances Ă  tout prix par la rĂ©alisation d’une liste d’activitĂ©s plus longue que le bras. Il s’agit juste d’en profiter sans se mettre une pression inutile liĂ©e Ă  la rentabilisation.

10- De nouvelles activités tu testeras

Finalement, quoi de mieux pour se ressourcer que de tester de nouvelles choses ? PlongĂ©e, paddle, dĂ©gustation, atelier cuisine ou encore randonnĂ©e… Il existe une multitude d’activitĂ© et les vacances sont l’occasion idĂ©ale de s’y risquer.

Le rĂ©sultat ? De l’inspiration et de la crĂ©ativitĂ© Ă  gogo pour la rentrĂ©e !

ConcrÚtement quels seront les bienfaits de déconnecter pendant les vacances ?

Déconnecter pendant les vacances aura de multiples bienfaits et bien souvent, ils seront immédiats.

DĂ©jĂ , le sommeil sera plus rĂ©parateur et le stress diminuĂ©. C’est de cette façon que vous pourrez apprĂ©hender la rentrĂ©e de maniĂšre apaisĂ©e. Qui dit moins de connexion dit aussi moins de temps d’Ă©cran et donc moins de fatigue et de troubles de la mĂ©moire.

Ensuite, dĂ©crocher du travail sera forcĂ©ment bon pour vous mais aussi et surtout bon pour votre entourage qui profitera d’autant plus de vous.

Finalement, ça n’est pas si difficile Ă  mettre en place avec une bonne organisation en amont et un peu de discipline.

Et vous, quelles sont vos astuces pour déconnecter pendant vos vacances ?

Qu'en pensez-vous ?

Partager

Partagez cet article Ă  votre cercle de coworkers ;)