fbpx
05 57 67 20 11 contact@sugarfree.fr

Il y a quelques semaines, Nelly Rousselin, formatrice et coach professionnelle certifiée, est venue animer un atelier auprès de nos coworkers sur le thème de l’harmonie entre la vie pro et la vie perso. En effet, comme évoqué dans l’article « Trouver le juste équilibre entre pro et perso« , la montée en flèche du télétravail a entraîné des difficultés à harmoniser les sphères privée et professionnelle chez certains salariés.

Pourtant, trouver son propre équilibre a de nombreux bénéfices. Parmi eux : un gain significatif d’énergie et donc une productivité accrue. Plus généralement, une harmonie trouvée, c’est une autonomie gagnée et un meilleur rapport avec ses valeurs. Finalement, cela permet d’écouter ses besoins et donc d’être plus apaisé.

En fait, les deux sphères ne sont pas à opposer. Chacune a quelque chose à apporter à l’autre. La pratique d’un sport collectif dans la sphère privée permet par exemple d’être performant en travail d’équipe au boulot.

L’équipe vous dévoile dans cet article les clés à retirer de cet atelier pour trouver sa propre harmonie entre vie pro et vie perso. 👇🏻

#1 Identifier les signes d’une mauvaise harmonie

La première étape, c’est de prendre conscience que l’on est dans une situation de déséquilibre. Pour cela, certains signes sont à identifier dans trois domaines :

Travail

Vous vivez, mangez et dormez travail ? Il semblerait que vous soyez insatiable et que cela pèse sur l’organisation et la priorisation des tâches au bureau.

Si vous êtes dans cet état d’esprit, alors vous devriez être vigilant. En effet, il devrait servir d’alerte sur le fait qu’une meilleure harmonie pourrait être trouvée afin d’être plus performant au travail mais aussi d’être plus épanoui.

Santé

Fatigue, insomnies, migraines et autres symptômes physiques plus désagréables les uns que les autres sont monnaie courante pour vous ? S’ajoutent à cela fatigue émotionnelle, état anxiogène et troubles du sommeil ?

Une fois de plus, ce sont les signes avant-coureurs d’une mauvaise harmonie entre la sphère privée et la sphère professionnelle. Dans ce contexte, l’entreprise a son rôle à jouer dans la santé de ses salariés et doit y prendre pleinement part.

Vie sociale

Finalement, la gestion de votre vie sociale devient, elle aussi, compliquée ? Vous refusez chaque occasion de sortir ou de prendre soin de vous sous prétexte que vous n’avez pas le temps ?

Là encore… il s’agit d’un signal clair de surmenage, et par conséquent d’un manque d’harmonie entre pro et perso.

Pourtant, selon la théorie des cailloux Stephen Covey, la priorité devrait être mise sur les « gros cailloux » sous-entendu, la famille, les amis, les passions… Bref : sur ce qui nous anime. Si nous n’appliquons pas ce principe nous risquerions de ne plus avoir de place pour ce qui compte réellement.

théorie des cailloux

Une fois les signes repérés, il est intéressant d’imager son propre déséquilibre en le représentant sur une échelle de 1 à 10. Cela permettra de mieux appréhender la suite.

Atelier harmonie entre pro et perso
Atelier « Équilibre entre pro et perso » animé par Nelly Rousselin chez SugArfree

#2 Comprendre l’origine de ce déséquilibre

Une fois la prise de conscience réalisée, l’important c’est de comprendre ce qui est à l’origine de cette harmonie difficile à trouver. Trois facteurs clés peuvent être rattachés à la formation du déséquilibre :

Changements de vie

Depuis l’arrivée de la crise sanitaire, de nombreux français ont dû passer le cap du télétravail. Pour ceux qui n’avaient pas l’habitude, ce changement de vie a pu amener un surcroît de travail et une hyper connexion.

Mais toute autre transition (mutation, changement de poste, intégration d’une nouvelle entreprise…) peut être à l’origine de ce déséquilibre temporaire.

Le besoin d’appartenance

Parfois, la volonté de se dévouer autant à son travail provient d’un besoin profond d’appartenance à un certain groupe social et de reconnaissance. En effet, le pouvoir d’achat vient avec l’exercice d’un certain métier. Ainsi, c’est la condition pour consommer des biens de la classe supérieure à la nôtre, pour être perçu.

Pour aller plus loin, la quête à tout prix d’un certain « statut social » peut aussi être à l’origine de la difficulté de trouver une belle harmonie.

Globalement, ce type de croyances peut très vite mener à un dévouement trop important au travail au détriment de ses autres passions, de sa vie privée.

La peur

Finalement, le déséquilibre peut provenir d’une peur. Par exemple, il peut s’agir de la crainte de donner son avis en réunion, de dire que l’on ne peut pas effectuer une tâche ou bien tout simplement de parler à notre supérieur hiérarchique.

Le résultat ? Avoir une charge de travail trop importante à gérer, effectuer des tâches qui ne nous plaisent pas ou bien ne pas se sentir pleinement intégré à la stratégie de l’entreprise.

Ce déséquilibre, qu’il soit engendré par un changement de vie quelconque, la peur ou bien le besoin d’appartenance, impactera différentes parties prenantes. En prendre conscience, permettra de mettre plus vite en place un plan d’actions pour tirer les bénéfices d’une meilleure harmonie.

#3 Prendre conscience que des acteurs sont impactés

Les acteurs dits principaux sont en première ligne face à notre déséquilibre et en subissent les conséquences évoquées précédemment. Il est donc important de les identifier afin de leur retirer ce fardeau.

Soi

Le premier acteur impacté par un déséquilibre entre les sphères professionnelle et personnelle : c’est soi. Dans la grande majorité des cas, la personne touchée par ce mal être n’en est pas consciente. La première étape consiste donc à identifier ce déséquilibre et ses origines.

Son entourage

L’entourage (les enfants, les conjoints, les amis) agit comme une éponge. En conséquence, il ressent et vit même le déséquilibre avec la personne concernée. Il est donc important de s’en rendre compte afin d’éloigner cet état d’esprit, pesant pour tous.

Son entreprise

Finalement, l’entreprise doit être concernée par une mauvaise harmonie entre vie pro et perso chez ses collaborateurs. En effet, elle pourra avoir pour conséquences une diminution de la performance, des absences répétées voir pire, du présentéisme. 23% des salariés ne prennent pas d’arrêt maladie lorsque ça leur est conseillé.

L’exercice consiste ensuite à estimer en pourcentage, la répartition du déséquilibre sur chacun de ces acteurs.

#4 Décrire son harmonie idéale entre pro et perso

Avant, d’établir son plan d’actions, chacun doit être en mesure de définir et d’imager son harmonie idéale. Elle sera en effet très différente d’une personne à une autre.

Ce sont les cinq domaines généralement admis. Cependant, ils varieront en fonction des priorités de chacun.

#5 Établir son plan d’actions pour atteindre l’harmonie entre pro et perso

La dernière étape consiste à établir son plan d’actions afin de trouver son propre équilibre.

Se créer des barrières (physiques et mentales)

L’idée c’est de créer des barrières fictives afin de cloisonner vie pro et vie perso.

Ainsi, travailler en espace de coworking permet d’avoir l’espace dédié que l’on n’a pas forcément chez soi.

Ensuite, se créer un emploi du temps avec des horaires permet d’obtenir un cadre précis. Ainsi, il y aura du temps dédié aux passions, des moments privilégiés avec sa famille, ses amis ou encore pour soi (faire du sport, avoir un sommeil réparateur, faire une réelle introspection…).

Trouver une nouvelle organisation

Une nouvelle organisation doit sûrement être trouvée pour réussir à équilibrer les sphères privée et professionnelle. En effet, il est important de réussir à prioriser les tâches afin d’optimiser son temps de travail.

Certaines astuces peuvent être utilisées. Déjà, la hiérarchisation et la priorisation des tâches sont essentielles. Par exemple, on peut imaginer se donner deux top tâches prioritaires et réalisables pour la journée, faire la tâche qui nous motive le moins en premier, etc. En tous cas, le monotasking sera plus efficace que le multitasking.

En parallèle, il est important de rapprocher les choses que l’on veut faire près de nous (par exemple, avoir ses chaussures de sport à proximité pour une pause sportive).

Enfin, il est important de bouger tout au long de la journée afin de rester créatif, concentré et performant. Pour cela, différents exercices appelés « gym du cerveau » sont intéressants. Se lever toutes les vingt minutes permet déjà de s’aérer l’esprit.

Se rappeler que l’on peut demander de l’aide

Lorsque la charge de travail est trop importante, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide et aller au-delà de sa peur. Pour s’aider, on peut utiliser la méthode OSBD. C’est une stratégie de communication non-violente, intéressante pour libérer la parole :

  • Observer : décrire les faits objectivement et sans violence
  • Sentiment : exprimer les sentiments que l’on ressent sans violence
  • Besoin : énoncer nos besoins par rapport à une situation
  • Demander : proposer une solution, énoncer une demande claire et précise.

Finalement, pour atteindre une harmonie entre vie pro et perso, il faudra mettre en place trois solutions : à court, moyen et long terme.

Pour résumer :

L’équilibre vie professionnelle / vie personnelle n’est pas un droit ni un avantage. Votre entreprise ne peut vous le donner. Vous devez le créer pour vous-même.

Matthew Kelly

Qu'en pensez-vous ?

Partager

Partagez cet article à votre cercle de coworkers ;)