fbpx
05 57 67 20 11 contact@sugarfree.fr

Ces dernières années, les espaces de travail ont beaucoup évolué. À tel point d’ailleurs que la gestion de bureaux repose aujourd’hui sur de l’« Hospitality Business ». On en vient donc à se demander si le choix de son bureau serait en fait une question de lifestyle.

Qui change de lieu, change de destin.

Proverbe Anonyme entendu dans le podcast Tech me to the moon

Cette citation prend tout son sens lorsqu’on la met en parallèle avec la gestion des espaces de travail. Ce sont de réels lieux de vie et leur gestion suppose en fait le management d’une communauté. Globalement, les tiers-lieux proposent tous (ou presque) les mêmes services. Mais alors qu’est-ce qui les différencie? Et bien, il s’agit principalement de l’image qu’ils dégagent et dont les travailleurs vont se servir pour se définir, s’exprimer.

En fait, ce qu’ils révèleront sera lié au lieu dans son ensemble: les entreprises qui y sont associées et plus largement les personnes, la décoration choisie ou encore les valeurs véhiculées. Ainsi, un espace de coworking peut être utilisé pour renvoyer une certaine image à toutes les parties prenantes: collaborateurs, clients, employés, prospects, etc.

L’espace où l’on travaille est devenu un réel lieu de vie. Cela explique donc en partie que le choix de son bureau revienne à une question de style. Les travailleurs le choisiraient comme s’ils recherchaient un restaurant, en fonction de leurs goûts. En fait, le lifestyle fait ici référence à tout ce que l’on utilise pour s’identifier: notre quartier d’habitation, le choix d’une destination de vacances et plus récemment et c’est tout l’objet de cet article, le choix de son bureau.

Mais alors en quoi le choix du bureau est une question de lifestyle? Quels élément constituent ce style de vie influençant le choix du bureau?

La situation professionnelle

Les tiers-lieux étaient (et sont encore) réputés pour être essentiellement fréquentés par des free-lances ou des auto-entrepreneurs et à juste titre. Ces personnes appelées « digital nomades » étaient effectivement les pionnières dans ce domaine.

Cependant, c’est en train de changer. En effet, les conséquences de la transition numérique mais aussi, particulièrement en cette période, de pandémie, sont nombreuses. Parmi elles, une remise en question des méthodes de travail. De plus en plus d’entreprises invitent leurs équipes de petite taille à se retrouver dans des tiers-lieux afin de développer leurs projets. Ainsi, de plus en plus de PME ou de startups se délocalisent dans des bureaux en coworking ou en openspace.

Les profils sont donc très différents et n’ont pas les mêmes besoins. Mais au-delà de ça, ils n’ont pas non plus les mêmes « styles de vie ». Certains espaces de bureaux seront plus appropriés pour les PME ou Startups (présence de fablabs, espaces proposant des services additionnels comme de la formation, des sessions de team building, etc). D’autres espaces, seront plus intéressants pour des free-lances (afterworks pour networker, bureaux flexibles…).

Néanmoins, ce qui les rassemblent, c’est la nécessité pour eux de travailler dans un espace humanisé.

La localisation 📍

Peu importe à quel point les styles de vie sont différents, la localisation sera toujours aussi importante mais pour différentes raisons.

Un travailleur qui ne reçoit pas de collaborateurs ou de clients en rendez-vous cherchera un espace de bureau qui soit le plus près possible de chez lui afin d’éviter toute fatigue, stress et dépense d’énergie dans les transports. Il ne sera pas forcément très regardant sur le quartier tant que c’est près de son lieu d’habitation.

En revanche, si la personne reçoit régulièrement sur son lieu de travail, que ce soit à l’occasion de réunions internes avec ses collaborateurs ou externe avec des prospects/clients, elle accordera une attention toute particulière au quartier dans lequel se trouve le bureau. En effet, les avis se construisent (consciemment ou non) avant même que le rendez-vous commence, et notamment sur le trajet pour s’y rendre . Ce quartier se devra d’être chic, animé, ou encore trendy en fonction de l’image que l’on souhaite se donner auprès des différentes parties prenantes.

L’atmosphère 💨

Cependant, le quartier à lui seul ne suffit pas à créer une image fiable de la personne ou plus largement de l’entreprise pour laquelle elle travaille. L’atmosphère du lieu abritant les bureaux est essentielle et est prise en compte lors du choix de son bureau.

Selon notre situation professionnelle à l’instant T ou encore nos aspirations, nous seront à la recherche d’une atmosphère bien spécifique.

Si l’on est en pleine création d’entreprise, peut être qu’une atmosphère propice à l’innovation, cosy, simple, nous stimulera. Des idées viendront alors d’elle-même, c’est ce que l’on pourrait appeler la sérendipité.

Si l’on reçoit des clients pour une négociation, alors une atmosphère chic, plus « luxueuse », sobre sera certainement plus propice à la conclusion du contrat.

Enfin, selon les talents que l’on cherche attirer, il est essentiel de mettre en avant le lieu de travail et l’atmosphère qui y règne: studieuse, lumineuse, cosy, dynamique, …

Les connexions 👥

La majorité des travailleurs se retrouve dans des espaces de bureaux. Pourtant, parmi eux, nombreux sont ceux qui pourraient effectuer leurs missions avec une simple connexion et un ordinateur, depuis chez eux. Cela met une fois de plus en valeur à quel point l’humain est un animal profondément social.

Selon ses motivations professionnelles, il cherchera donc un endroit où les synergies seront possibles pour son entreprise.

Certains préfèreront des bureaux spécialisés dans un domaine (art, digital, immobilier, etc) afin de développer leur expertise et accomplir des objectifs communs. D’autres favoriseront la diversité afin de profiter des compétences de leurs voisins. Cela permet aussi de prendre de la hauteur/ to think outside the box.

Dans tous les cas, l’énergie diffusée par un groupe est bénéfique et empêche l’effet de « cabin fever », tant redouté au sein d’une petite équipe. C’est pourquoi, il n’est pas rare de voir des partenariats se créer entre les coworkers de tiers-lieux.

Les valeurs

Enfin, les valeurs font pleinement partie du lifestyle d’une personne. Le travailleur les prendra en compte lors de son choix, que ce soit intentionnel ou non.

En fait, chaque espace utilise un certain discours empreint de valeurs auxquelles les individus seront plus ou moins sensibles. Leur réceptivité dépendra des similitudes avec leur vision globale à eux et ce à quoi ils ont envie d’être associés.

Depuis quelques années, les entreprises se rendent compte de l’importance de l’image de marque. Certaines sont même allées jusqu’à ouvrir des postes dédiés à son développement. Elle doit être soignée pour rendre l’entreprise encore plus attractive auprès des talents.

Les entreprises doivent donc se tourner vers des espaces adaptés à leur image. Certains prônent l’économie collaborative, d’autres le sens de la communauté ou encore le bien-être avec séances de yoga à gogo!

Pour résumer…

Le choix de son bureau est bien, en partie, une question de lifestyle.

Tous les éléments cités font, à part entière, partie du mode de vie des individus. Ils sont des facteurs de décision plus ou moins importants. Ils permettent ainsi de refléter l’image qu’ils souhaitent diffuser mais aussi de la maîtriser avec l’adoption d’un lieu pour leur bureau.

Qu'en pensez-vous ?

Ne passez pas à côté de nos actus !

Ne passez pas à côté de nos actus !

Inscrivez-vous à la newsetter du cowork' pour tout savoir sur les nouveautés, les évènements, afterworks etc

C'est good ! 👍

Partager

Partagez cet article à votre cercle de coworkers ;)